La Guilde


Histoire de la guilde

C’est avant tout l’histoire d’une rencontre, dont Truffaut s’est inspiré pour son film « Jules et Jim » (anachronisme total, mais peu importe), une rencontre entre le grand et vénéré Maître Gecanosaga (dont le Nom doit être glorifié pour des siècles et des siècles), et son fidèle associé: le non moins grand Siduis.

Quittant les rangs de la guilde « Heaven of Spirit », guilde dont la disparition n’a d’égal que l’extinction des dinosaures à la limite entre le Crétacé et le Tertiaire, les deux fondateurs donnèrent naissance à la guilde « Geca – Confrérie d’Athéna » le 4 juin 2013 sur le serveur Mantle of The Force, d’après l’acte de naissance X43B/28-2.11 enregistré dans les registres du service de l’état civil galactique.

Pourquoi ce nom ? Une devise ?

Voilà un secret aussi complexe et bien gardé que la formule du Coca-Cola, les hypothèses sont nombreuses, certains allant même jusqu’à supposer qu’il s’agit de l’acronyme des ingrédients du cocktail que Luke boit dans la cantina de Chalmun’s dans l’épisode IV (ingrédients dont mon bienveillant MG et la loi Evin m’interdisent de citer).

Orientation ? Activité en jeu ?

La guilde est avant tout une guilde occasionnelle orientée JcE, n’étant pas sectaires mais bien avides de nouvelles sensations, plusieurs membres pratiquent le JcJ.

Le fait de posséder deux branches distinctes, « Geca – Confrérie d’Athéna » côté République et « Geca – Spectre d’Hadès » côté Empire, permet d’alterner les sorties. En moyenne, deux sorties par semaine sont organisées en alternant les deux factions car tous les membres ne jouent pas des deux côtés.

Loin de nous la prétention de soloter du Cauchemar, notre avancée dans le jeu est plus modeste. Le contenu JcE Normal est bouclé (enfin presque, la H2 « »Chambre de la Parole » sur Tython nous résiste encore), nous travaillons actuellement à progresser sur le mode difficile des Ravageurs et son Bulo à la mayo, ainsi que sur le Temple du Sacrifice et son champi qui rend fou.

Le calendrier des sorties étant ouvert et accessible à tous les membres, ceux qui le souhaitent peuvent, en plus des sorties du mercredi et du vendredi, proposer des événements suivant leurs disponibilités et leurs envies. Ainsi, sorties datacrons, sorties world boss, ou bien opérations pour compléter leurs équipements ou encore accompagner les nouveaux membres, viennent souvent s’ajouter à la liste des activités.

Hiérarchie ? Guilde familiale organisée ?

La structure de la guilde est classique, mais la complémentarité de ses officiers en fait sa force (et non pas sa Force, n’exagérons rien).

Ainsi, on y trouve le grand et vénéré MG Gecanosaga, ainsi que son adjoint Siduis, qui assurent la gestion du site web de la guilde : publication d’articles, guides de classe et d’opérations (dont certains sont illustrés par des vidéos de notre chaîne YouTube), aides de jeu, etc.

Tous deux sont épaulés par plusieurs officiers, chacun ayant en charge des fonctions bien précises :

  • Nagha (Raidlead intransigent et amateur de gros DPS)
  • Onale (animation des sorties)
  • Djecko (bandages, hansaplast et service de presse)
  • Jayrhienfey (barman)
  • Ryrgo L’ Intendant du côté Obscur
  • Nykana Assistant du barman et recruteur de talent
  • Bingeco Le Rôle player grand amateur de SW
  • Dean Polyvalent et grand connaisseur des courses folles aux càc derrière les boss 😉
  • Kellala Le Collectionneur

Ce fonctionnement nous a permis de nous développer sereinement, dans une ambiance conviviale qui sait être sérieuse quand cela est nécessaire. De plus, nous partageons nos expériences respectives avec les nouveaux venus pour qu’ils puissent progresser plus facilement, n’hésitant surtout pas à sortir nos blasters et nos sabres pour leur prêter main forte.

Avis sur le jeu ?

Avec l’expérience, connaissant un peu mieux les mécanismes du jeu, il est vrai que monter un reroll au rang 60 est plus facile, surtout quand on sait tirer profit de la synergie entre ses personnages et en plus de l’aide des membres de la guilde. De ce fait, comme beaucoup, nous sommes dans l’attente de nouvelles cartes, d’un nouvel arc narratif à l’image de celui de Makeb.

Quoiqu’il en soit, il est toujours plaisant de sortir en opérations en guilde en pouvant alterner les rôles, cela offre l’opportunité de découvrir le jeu sous différents points de vue.

Une anecdote sur la guilde ?

Elles sont nombreuses, certaines mêmes inavouables ! On pourrait ainsi parler du penchant immodéré de notre vénéré MG pour le tanking en robe de chambre, des savants stims que notre barman sait concocter (-100 all stats pour certains si on en abuse !), ou bien encore même de l’incapacité physique d’un membre à utiliser la barre d’espace, ne serait-ce pour sauter par dessus le cadavre froid d’un rat womp (syndrome dit de la « Naghade »).

Au final, on pourrait décrire de façon simple la guilde des Geca comme un savant cocktail d’aventures, de rigolades et de doux dingues qui n’hésitent pas à défier Styrak en caleçon. Bonne humeur et entraide font partie de son ADN, et tous nous partageons le plaisir de progresser dans les opérations mais surtout de jouer ensemble.

Je vous laisserai méditer sur la devise de la guilde : « Si vis pacem para mojitum », tout un programme !